Alain Carré

Comédien et mise en scène

C'est une invitation au voyage des mots, un espace unique entre poésie et théâtralité.  Comédien-metteur en scène, ce troubadour du verbe réalise un parcours ambitieux : prouver que l'art de dire est aussi un art de scène.

Homme de défis, il a relevé ceux de mettre en scène et d'interpréter La Chanson de Roland, Le Testament de  François Villon, l'œuvre intégrale d'Arthur Rimbaud, Les Lettres à un Jeune Poète de R.M. Rilke, les chansons de Jacques Brel, Le Journal d'un génie de Salvador Dali, Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche…

Au théâtre, il met en scène « Les Combustibles » d’Amélie Nothomb et « La Nuit de Valognes » d'Eric Emmanuel Schmitt, « Le CID » de Pierre Corneille, « UBU ROI » d’Alfred Jarry, « La Maladie de la Mort » de Marguerite Duras, « Les Caprices de Marianne » d’Alfred de Musset, « En Absence » de Joseph Vebret, « Dom Juan » de Molière.

La musique le fascine.  Il l'intègre dans la plupart de ses spectacles. Ses rencontres avec Jean-Claude Malgoire et Gabriel Garrido le conduisent à la mise en scène d'opéras qu'il aborde avec passion.  Il met en scène Béatrice et Bénédict de Berlioz, L'Homme de la Mancha de Brel/Cervantès, Don Quichotte, La Patience de Socrate de Telemann, le Balet Comique de la Royne de Beaujoyeux, Les Cantates du Café et des Paysans de J.S.Bach, Les Noces de Figaro et Bastien & Bastienne de Mozart.
Mais un de ses plus grands frissons réside dans les spectacles inattendus qu'il a montés avec  François-René Duchâble. A deux, ils imaginent les Concerts Epistolaire.

voir l'agenda d'Alain Carré